Observatoire économique de la production horticole française

Chaque année, FranceAgrimer fait réaliser par le CER France une enquête sur les résultats économiques et la structure financière des entreprises horticoles et de pépinière françaises. La dernière édition 2019 porte sur les résultats de l'exercice 2017.
L'entreprise moyenne de l'échantillon réalise un chiffre d'affaires de 335 300 € et emploie 4,4 Equivalents temps pleins, dont 1,5 de main d'œuvre familiale.

Lire la suite

MPS et PLANTE BLEUE renforcent leur coopération

Logo Plante Bleue

MPS-ABC et PLANTE BLEUE, développés respectivement par MPS et VAL'HOR sont les deux principales certifications environnementales horticoles en France. Elles regroupent 260 producteurs, représentant près de la moitié de la production nationale. Une première convention signée en 2016 entre VAL’HOR  et MPS  a débouché sur un référentiel d'évaluation quantitatif des usages commun, des audits combinés, et l'organisation d'une journée nationale commune sur les bonnes pratiques. 
La nouvelle convention renforce cette coopération autour de 3 axes :

  • Encourager et accompagner la production horticole vers les démarches d’écocertifications et l’adoption de bonnes pratiques ;
  • Communiquer sur les écocertifications vers les publics professionnels et institutionnels, en vue de la reconnaissance des deux dispositifs Plante Bleue et MPS-ABC ;
  • Mutualiser les informations et renforcer les synergies entre les deux schémas.

Plusieurs actions concrètes vont être mises en place dès 2019 :

Lire la suite

MPS : votre partenaire pour les certifications horticoles de développement durable

MPS : des outils innovants pour accompagner les entreprises horticoles dans leur politique de durabilité

Produire, vendre, utiliser des végétaux contribue à la qualité de notre cadre de vie, à la fois au plan esthétique, environnemental et social.

En adoptant des pratiques transparentes et durables, les acteurs de la filière montrent leur cohérence : ils confortent et valorisent ce rôle du végétal et contribuent aux objectifs internationaux de durabilité.

MPS a pour mission de promouvoir l'adoption de bonnes pratiques environnementales et sociales dans le secteur horticole, et de les rendre quantifiables et transparentes. Pour cela, MPS développe des outils de certification innovants et accompagne les entreprises dans leur politique de durabilité, en s'appuyant sur 3 piliers :

  • Le développement d'outils numériques innovants et de standards globaux d'évaluation au service de la transparence
  • Un accompagnement des professionnels, dans une approche de filière
  • Des audits rigoureux et indépendants permettant de délivrer des certifications à tous les niveaux de la filière

Le cœur du dispositif est la certification environnementale "MPS-ABC", outil de pilotage de l'impact environnemental des productions horticoles. C'est le premier pas des producteurs dans la certification

Lire la suite

Transformation numérique pour les filières du végétal - Pourquoi s'en emparer

page de garde conférence transitions numériqueNous avons choisi d'explorer les enjeux de la transformation numérique pour les entreprises du végétal, lors de notre conférence au Salon du Végétal en juin dernier.Pourquoi s'en emparer ? parce que le numérique transforme en profondeur les entreprises dans leur manière de produire, de vendre, de communiquer, de manager, d'innover,...

Notre analyse balaye ces différentes opportunités au travers d'exemples concrets, mais dresse également des conditions de succès et des points de vigilance, pour réussir sa transformation numérique

Découvrez la présentation : 

Lire la suite

Pays-Bas : la baisse des surfaces de production de fleurs et plantes sous serre se confirme

Selon les dernières statistiques du CBS, les surfaces de production de fleurs et plantes d'ornement accusent une nouvelle baisse de 300 hectares en 2017, pour atteindre 3 520 hectares.

 La plus forte baisse concerne les fleurs coupées, passées de 2040 ha à 1680 ha (- 17,6%) entre 2014 et 2017, et les plantes à massif (310 ha, contre 410 ha en 2014, soit - 24,4 %). Les productions de plantes en pot baissent dans une moindre proportion (-1,55%).

Au sein des fleurs coupées, la plupart des espèces sont touchées, mais les plus fortes baisses sont observées en Anthurium (- 33%), Chrysanthème (-31 %), orchidées (-31,6%) et roses (-25,8%).

L'article de Floraldaily signale cependant que les volumes de production bénéficient des efforts d'intensification et ne décroissent pas autant que les surfaces, d'autant que les techniques de production multi-étages se développent, notamment en orchidées.

Source : Floraldaily 15/08/2018

Stabilité du marché des végétaux d'ornement en 2016

FranceAgrimer et ValHor ont publié les chiffres sur les achats des Français en 2016 :

8 Français sur 10 ont acheté au moins un végétal, pour un montant de 2,8 milliards d'euros.

 

Graphe achats fleurs et plantes 2016
Chiffres clés consommation 2016 végétaux d'ornement

Les achats de végétaux d'ornement sont stables (+ 0,7 %). Ils comprennent  1,074 M€ de végétaux d'intérieur (fleurs et plantes en pot), 793 M€ de végétaux d'extérieur et 430 M€ de végétaux pour le deuil (cimetière et obsèques). Cette dernière catégorie, plutôt en déclin sur les dernières années, se redresse de 3%.

Les achats de plants potagers, qui avaient connu un véritable engouement, sont en repli de 9,5%.

Pour en savoir plus, voir la Fiche de synthèse VAL'HOR

Fruitiers et fraisiers : achats des Français en 2016

Les achats d’arbres, arbustes fruitiers et fraisiers s’élèvent à 73,7 millions d’euros, mais affichent une baisse depuis plusieurs années*.

  • Les Français ont acheté 1,9 millions d’arbres fruitiers pour un montant de 40,2 millions €. Les principales espèces achetées sont les figuiers, suivis des kiwis, cerisiers, pommiers et poiriers.
  • Les achats d'arbustes à petits fruits atteignent 18 millions d'euros. Ils portent principalement sur le framboisier (54 % des sommes dépensées) et la vigne (22 %).
  • Enfin, le marché des fraisiers s’élève à 13,2 millions de plants pour 15,5 millions d’euros.


*Source : panel consommateurs Kantar TNS pour VAL’HOR et FranceAgriMer, données 2016

  • 1
  • 2

Login